terra mater

Terra Mater : solutions alternatives, annuaire du bio et des alternatives

Visitez notre boutique
www.terramater.fr
minéraux et plantes médicinales,
jeux écologiques, produits pour maman et bébé, artisanat local
...
ACCUEIL ANNUAIRE PROPOSER UNE ADRESSE PROPOSER UN ARTICLE FORUM CONTACT
Agriculture et Jardinage
Alimentation
Conscience de l'Etre
Construire sa Maison
Energies Alternatives
Hygiène et Santé
Maternité
Terre et Société
Vie Pratique
 
Réalisation
Pascale Massé
 
MATERNITÉ
Maternité > > Nouvelles Normes OMS de croissance de l'enfant
NOUVELLES NORMES OMS DE CROISSANCE DE L'ENFANT
La publication de ces nouvelles courbes par l'OMS est le signe longtemps attendu d'une modification profonde du regard des autorités médicales sur l'allaitement maternel, qui retrouve enfin ses lettres de noblesse.
Quel lien y-a-t-il entre les nouvelles normes OMS de croissance de l'enfant et les modes d'alimentation du nourrisson et du jeune enfant?
La croissance du petit enfant est étroitement liée à son alimentation. Les avantages de l'allaitement sur les plans nutritionnel et immunologique et sur la croissance du nourrisson ont été démontrés et le bébé nourri au sein est par conséquent la norme de référence pour la croissance physiologique. La reconnaissance du fait que le lait maternel favorise non seulement une croissance saine mais aussi le développement cognitif et la santé à long terme de l'enfant explique que les nouvelles normes de croissance prennent comme référence les enfants allaités.
Par conséquent, à la différence des fiches de croissance précédemment utilisées pour mesurer les bébés et les enfants, les nouvelles normes OMS de croissance partent du principe que le bébé nourri au sein est la norme de référence pour évaluer la croissance des enfants. Jusqu'ici, les références existantes en matière de croissance des enfants reposaient indifféremment sur des enfants qui étaient nourris au sein ou avec des substituts sans que cette variable soit contrôlée.
Etant donné que les bébés nourris au sein ne présentent pas de surcharge pondérale, la forme de la courbe dans les nouvelles normes OMS de croissance de l’enfant a été modifiée par rapport aux études précédentes, en particulier pour les six premiers mois de la vie où la croissance est rapide.
En outre, les enfants sélectionnés dans l’étude ont reçu une alimentation complémentaire à partir de l’âge de six mois conformément aux recommandations formulées dans la Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant.
En quoi consiste la stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant ?
L’alimentation du nourrisson et du jeune enfant est un aspect essentiel des soins à fournir à un enfant pour favoriser son développement. L’OMS et l’UNICEF ont adopté conjointement en 2002 une Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant afin d’aider les pays à élaborer des politiques relatives à l’alimentation et au statut nutritionnel des nourrissons et des enfants, à leur croissance, à leur santé et partant à leur survie.
Cette stratégie affirme que l’allaitement est le mode d’alimentation le plus approprié pour assurer aux enfants une croissance en bonne santé. Afin d’avoir une croissance, un développement et une santé optimaux, le nourrisson doit être exclusivement nourri au sein pendant les six premiers mois de sa vie. Par la suite, en raison de l’évolution de ses besoins nutritionnels, le nourrisson doit recevoir des aliments complémentaires sûrs et adéquats du point de vue nutritionnel, tout en continuant d’être allaité jusqu’à l’âge de deux ans ou plus.
L’alimentation complémentaire doit être composée d’aliments solides et liquides riches en nutriments qui sont adaptés aux besoins des enfants à partir de l’âge de six mois. Le nourrisson est particulièrement vulnérable pendant la période de transition entre l’allaitement exclusif et l’alimentation mixte, qui s’étend habituellement de l’âge de 6 mois à l’âge de 18 ou 24 mois. C’est pourquoi il est essentiel qu’il reçoive une alimentation complémentaire sûre et adéquate pour faciliter la transition entre le lait maternel et la nourriture familiale.
La stratégie repose sur la prise de conscience du rôle crucial de la nutrition dans les premiers mois et les premières années de la vie et de l’importance d’adopter des modes d’alimentation appropriés pour favoriser une santé optimale. Un enfant qui n’est pas nourri au sein est exposé à des facteurs de risque de maladies. Les conséquences à long terme peuvent être notamment des difficultés scolaires, une productivité réduite et des problèmes de développement intellectuel et social, ou des maladies chroniques.
Dans bon nombre de pays en développement, les nourrissons présentant un retard de croissance dû à une alimentation défaillante peuvent développer des carences nutritionnelles qui, en cas d’apport excessif en hydrates de carbone, graisses etc. pourraient favoriser ultérieurement un excès pondéral ou l’obésité chez ces enfants. Il n’est pas rare de voir dans une même famille des enfants dénutris et des adultes présentant un excès pondéral. C’est ce que l’on appelle le 'double fardeau de la malnutrition' (note d'information no 4: 'Courbes OMS de croissance et le double fardeau de la malnutrition').
De quelle manière les nouvelles normes OMS de croissance de l’enfant vont-elles faciliter la mise en oeuvre de la stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant ?
Les normes représentent un nouvel outil indispensable pour surveiller la croissance des nourrissons et des jeunes enfants et pour évaluer les efforts déployés en vue de mettre en oeuvre la stratégie mondiale. Elles peuvent par conséquent un moyen d’oeuvrer en faveur de la protection, de la promotion et du soutien de l’allaitement maternel et d’une alimentation complémentaire appropriée.
Si les objectifs de la stratégie mondiale sont effectivement mis en oeuvre, les mères pourront bénéficier de conditions propices pour pouvoir allaiter leurs enfants. Les nouvelles normes de croissance de l’enfant représentent un outil de mesure et d’évaluation nécessaire pour les parents, le personnel soignant, les praticiens de la santé, les décideurs et les partisans de l’allaitement maternel, qui permet de suivre la croissance et l’état de santé de l’enfant, de dépister à temps les problèmes de santé et d’administrer les traitements nécessaires, de recommander des pratiques nutritionnelles et de s’assurer qu’elles sont mises en pratique.
Les nouvelles courbes de croissance (de 0 à 5ans)



Courbe de poids des garçons de 0 à 5 ans
Courbe de taille des garçons de 0 à 5 ans
Courbes de poids des filles de 0 à 5 ans
Courbes de taille des filles de 0 à 5 ans
Cet article vous fait réagir? Donnez votre avis sur notre forum
Auteur : Axel Deret, source OMS
le 14/01/2008
Ce texte est une reproduction partielle du rapport publié par l'OMS.
Pseudo
 
Mot de passe
 
 
Agriculture et Jardinage
Les champs communaux
Voici un projet intelligent pour faire évoluer notre Société vers un fonctionnement plus sain, un mode de vie plus respectueux de l'Homme et de la Terre, permettant de mettre en valeur le savoir faire de chacun.
Conscience de l'Etre
L'Eveil à l'Unité
Une série de vidéo simples et très explicites exposant les enjeux planétaires auxquels nous sommes confrontés, et les changements de conscience auxquels nous sommes invités. A partager largement!
Terre et Société
Du droit et du devoir des peuples à se nourrir eux-mêmes
A lire avec la plus grande attention!
Pierre Rabhi est un petit homme dont la sagesse est immense et la clairvoyance précieuse. Puisse son regard simple et lucide sur notre société, vous permettre de saisir l'extrême importance de remettre notre rapport au Vivant au cœur de tous les débats.
Vie Pratique
Ne jetez plus vos noyaux de cerises! Faites en des coussins.
Le système serait né de l’initiative d’une ménagère suisse qui eut la simple mais ingénieuse idée de chauffer des noyaux de cerises et de les placer dans des coussins. Ainsi fut créée celle qu’en Suisse on nomme encore : la « bouillotte sèche »!